Avalokiteshvara

Om namo bhagawaté aparamita ayour gyana sou-vïnish-tchita tédjo-radjaya tathagataya arhaté samyak-sambouddhaya tadyatha om pounya pounya mahapounya aparamita pounya aparamita pounya gyana sambharopa tchita om sarva sanskara parishouddha dharmaté gagana samoudgaté swabhava-vishouddhé maha-naya pariwaré soha.

Soûtra du Grand Véhicule intitulé Sublime Insondables Vie et Sagesse.

Hommage à tous les bouddhas et les boddhisattvas !

Ainsi ai-je entendu : en ce temps-là, le Bienheureux séjournait au Jetavana de Shrâvasti, dans le parc d'Anâthapindada, en compagnie de la grande communauté des moines au nombre de soixante-trois et de la multitude des bodhisattvas grands êtres.

Le Bienheureux s'adressa alors à Mañjushrî Kumârabhûta : Au-dessus de nous, Mañjushrî, il y a un univers du nom d' « Insondables Mérites » où trône l'ainsi-allé arhat bouddha authentique et parfait du nom de « Roi d'Insondables Vie et Sagesse à la Majesté Fermement Résolue » : il est dit que, doué de longue vie, il a atteint le terme de la longévité, et aux êtres il enseigne le Dharma.

Écoute Mañjushrî Kumârabhûta ! Les êtres du continent de Jambudvîpa ont la vie courte : ils ne vivent jamais plus de cent ans et il s'avère que très souvent ils meurent avant terme.

Ô Mañjushrî, les êtres animés qui recopieront ou feront recopier cet enseignement appelé « Éloge détaillé des qualités de l'ainsi-allé Insondable Vie », ceux qui en entendront le nom, ceux qui le liront, et ainsi de suite jusqu'à ceux qui le garderont chez eux sous forme de livre, ou encore, ceux qui lui feront des offrandes de fleurs, d'onguents, d'encens et de guirlandes, tous ceux-là pourront vivre cent ans alors que leur longévité aura pris fin.

Ô Mañjushrî, les êtres animés qui entendront les cent huit syllabes du nom d'Insondables Vie et Sagesse à la Majesté Fermement Résolue vivront encore plus longtemps. la durée de la vie des êtres animés qui se rappelleront ce nom à l'instant où leur vie prendra fin augmentera aussi.

C'est bien pourquoi, Mañjushrî, les qualités des fils et des filles de bonne famille qui, souhaitant longue vie, recopieront ou feront recopier les cent huit syllabes du nom de l'ainsi-allé Insondable vie s'amélioreront jusqu'à devenir ces qualités mêmes :

Om namo bhagawaté aparamita ayour gyana sou-vïnish-tchita tédjo-radjaya tathagataya arhaté samyak-sambouddhaya tadyatha om pounya pounya mahapounya aparamita pounya aparamita pounya gyana sambharopa tchita om sarva sanskara parishouddha dharmaté gagana samoudgaté swabhava-vishouddhé maha-naya pariwaré soha.

Ô Mañjushrî, quiconque recopiera ou fera recopier les cent huit syllabes du nom de cet ainsi-allé, les gardera chez lui sous forme de livre ou les récitera, celui-là pourra vivre cent ans alors que sa longévité aura pris fin. Quand sa conscience quittera ce monde avec la mort, il renaîtra dans un champs de Bouddha comme l'univers Insondables Mérites, la terre de l'ainsi-allé Insondable Vie :

Om namo bhagawaté aparamita ayour gyana sou-vïnish-tchita tédjo-radjaya tathagataya arhaté samyak-sambouddhaya tadyatha om pounya pounya mahapounya aparamita pounya aparamita pounya gyana sambharopa tchita om sarva sanskara parishouddha dharmaté gagana samoudgaté swabhava-vishouddhé maha-naya pariwaré soha.

Alors, d'une seule pensée et d'une seule voix, neuf cent quatre-vingt-dix millions de bouddhas prononcérent ce soûtra d'Insondable Vie :

Om namo bhagawaté aparamita ayour gyana sou-vïnish-tchita tédjo-radjaya tathagataya arhaté samyak-sambouddhaya tadyatha om pounya pounya mahapounya aparamita pounya aparamita pounya gyana sambharopa tchita om sarva sanskara parishouddha dharmaté gagana samoudgaté swabhava-vishouddhé maha-naya pariwaré soha.

...

Et encore, d'une seule pensée et d'une seule voix, les bouddhas, par autant de dizaines de millions qu'il y a de grains de sable dans dix Ganges, prononcérent ce soûtra d'Insondable Vie :

Om namo bhagawaté aparamita ayour gyana sou-vïnish-tchita tédjo-radjaya tathagataya arhaté samyak-sambouddhaya tadyatha om pounya pounya mahapounya aparamita pounya aparamita pounya gyana sambharopa tchita om sarva sanskara parishouddha dharmaté gagana samoudgaté swabhava-vishouddhé maha-naya pariwaré soha.

Celui qui recopiera ou fera recopier ce soûtra d'Insondable Vie pourra vivre cent ans alors que sa longévité aura pris fin, et sa vie augmentera en durée :

Om namo bhagawaté aparamita ayour gyana sou-vïnish-tchita tédjo-radjaya tathagataya arhaté samyak-sambouddhaya tadyatha om pounya pounya mahapounya aparamita pounya aparamita pounya gyana sambharopa tchita om sarva sanskara parishouddha dharmaté gagana samoudgaté swabhava-vishouddhé maha-naya pariwaré soha.

Celui qui recopiera ou fera recopier ce soûtra d'Insondable Vie ne renaîtra plus jamais dans les enfers, ni chez les bêtes, ni dans les monde du Seigneur de la Mort ; il ne renaîtra plus là où l'on n'est pas libre ; et il se rappellera toutes ses existences :

Om namo bhagawaté aparamita ayour gyana sou-vïnish-tchita tédjo-radjaya tathagataya arhaté samyak-sambouddhaya tadyatha om pounya pounya mahapounya aparamita pounya aparamita pounya gyana sambharopa tchita om sarva sanskara parishouddha dharmaté gagana samoudgaté swabhava-vishouddhé maha-naya pariwaré soha.

Celui qui recopiera ou fera recopier ce soûtra d'Insondable Vie recopiera par là-même les quatre-vingt-quatre mille enseignements du Dharma :

Om namo bhagawaté aparamita ayour gyana sou-vïnish-tchita tédjo-radjaya tathagataya arhaté samyak-sambouddhaya tadyatha om pounya pounya mahapounya aparamita pounya aparamita pounya gyana sambharopa tchita om sarva sanskara parishouddha dharmaté gagana samoudgaté swabhava-vishouddhé maha-naya pariwaré soha.

Celui qui recopiera ou fera recopier ce soûtra d'Insondable Vie fera par la même pratiquer les quatre-vingt-quatre mille enseignements du Dharma en les consacrant :

Om namo bhagawaté aparamita ayour gyana sou-vïnish-tchita tédjo-radjaya tathagataya arhaté samyak-sambouddhaya tadyatha om pounya pounya mahapounya aparamita pounya aparamita pounya gyana sambharopa tchita om sarva sanskara parishouddha dharmaté gagana samoudgaté swabhava-vishouddhé maha-naya pariwaré soha.

Celui qui recopiera ou fera recopier ce soûtra d'Insondable Vie se purifiera complétement des cinq crimes à rétribution immédiate qu'il aura commis :

Om namo bhagawaté aparamita ayour gyana sou-vïnish-tchita tédjo-radjaya tathagataya arhaté samyak-sambouddhaya tadyatha om pounya pounya mahapounya aparamita pounya aparamita pounya gyana sambharopa tchita om sarva sanskara parishouddha dharmaté gagana samoudgaté swabhava-vishouddhé maha-naya pariwaré soha.

Celui qui recopiera ou fera recopier ce soûtra d'Insondable Vie se purifiera complétement aussi de tous les voiles du karma :

Om namo bhagawaté aparamita ayour gyana sou-vïnish-tchita tédjo-radjaya tathagataya arhaté samyak-sambouddhaya tadyatha om pounya pounya mahapounya aparamita pounya aparamita pounya gyana sambharopa tchita om sarva sanskara parishouddha dharmaté gagana samoudgaté swabhava-vishouddhé maha-naya pariwaré soha.

Celui qui recopiera ou fera recopier ce soûtra d'Insondable Vie, les démons ni les dieux de la famille des démons, les esprits malfaisants ni les ogres qui lui chercheraient le moindre défaut ne le trouveront :

Om namo bhagawaté aparamita ayour gyana sou-vïnish-tchita tédjo-radjaya tathagataya arhaté samyak-sambouddhaya tadyatha om pounya pounya mahapounya aparamita pounya aparamita pounya gyana sambharopa tchita om sarva sanskara parishouddha dharmaté gagana samoudgaté swabhava-vishouddhé maha-naya pariwaré soha.

Celui qui recopiera ou fera recopier ce soûtra d'Insondable Vie, à l'instant de sa mort, ce sont neuf cent quatre-vingt-dix millions de bouddhas qui viendront lui enseigner directement le Dharma. Les mille bouddhas de la bonne Ère étendront sur lui la main et il ira de champ de bouddha en champ de bouddha. De cela ne doutez point, ne désepérez pas : restez sans arrière-pensée !

Om namo bhagawaté aparamita ayour gyana sou-vïnish-tchita tédjo-radjaya tathagataya arhaté samyak-sambouddhaya tadyatha om pounya pounya mahapounya aparamita pounya aparamita pounya gyana sambharopa tchita om sarva sanskara parishouddha dharmaté gagana samoudgaté swabhava-vishouddhé maha-naya pariwaré soha.

Celui qui recopiera ou fera recopier ce soûtra d'Insondable Vie, les Quatre Grands Rois le suivront pour le protéger, le secourir et le cacher :

Om namo bhagawaté aparamita ayour gyana sou-vïnish-tchita tédjo-radjaya tathagataya arhaté samyak-sambouddhaya tadyatha om pounya pounya mahapounya aparamita pounya aparamita pounya gyana sambharopa tchita om sarva sanskara parishouddha dharmaté gagana samoudgaté swabhava-vishouddhé maha-naya pariwaré soha.

Celui qui recopiera ou fera recopier ce soûtra d'Insondable Vie renaîtra en Sukhâvatî, l'univers et le champ de bouddha de l'ainsi-allé Amitâbha d'Insondable Lumière :

Om namo bhagawaté aparamita ayour gyana sou-vïnish-tchita tédjo-radjaya tathagataya arhaté samyak-sambouddhaya tadyatha om pounya pounya mahapounya aparamita pounya aparamita pounya gyana sambharopa tchita om sarva sanskara parishouddha dharmaté gagana samoudgaté swabhava-vishouddhé maha-naya pariwaré soha.

Le lieu où l'on aura recopié le rare et précieux joyau de ce texte deviendra un stoupa digne de nos prosternations. Les oiseaux et les bêtes nés dans le monde des animaux qui entendront ce soûtra deviendront tous des bouddhas manifestes et parfaits en accomplissant l'insurpassable Éveil dans toute sa vérité :

Om namo bhagawaté aparamita ayour gyana sou-vïnish-tchita tédjo-radjaya tathagataya arhaté samyak-sambouddhaya tadyatha om pounya pounya mahapounya aparamita pounya aparamita pounya gyana sambharopa tchita om sarva sanskara parishouddha dharmaté gagana samoudgaté swabhava-vishouddhé maha-naya pariwaré soha.

...

Celui qui offrira quelques sous pour cet enseignement du Dharma fera preuve de la même générosité que s'il comblait des sept matières les plus précieuses un grand univers composé d'un milliard de mondes :

Om namo bhagawaté aparamita ayour gyana sou-vïnish-tchita tédjo-radjaya tathagataya arhaté samyak-sambouddhaya tadyatha om pounya pounya mahapounya aparamita pounya aparamita pounya gyana sambharopa tchita om sarva sanskara parishouddha dharmaté gagana samoudgaté swabhava-vishouddhé maha-naya pariwaré soha.

Celui qui fera offrande à cet enseignement fera par là même offrande à l'ensemble du sublime Dharma :

Om namo bhagawaté aparamita ayour gyana sou-vïnish-tchita tédjo-radjaya tathagataya arhaté samyak-sambouddhaya tadyatha om pounya pounya mahapounya aparamita pounya aparamita pounya gyana sambharopa tchita om sarva sanskara parishouddha dharmaté gagana samoudgaté swabhava-vishouddhé maha-naya pariwaré soha.

En effet, s'il reste possible d'évaluer les mérites produits par l'offrande des sept matières les plus précieuses aux ainsi-allés Vipashyin, Shikhin, Vishvabhu, Krakucchanda, Kanakamuni, Kâshyapa et Shâkyamuni, il est tout à fait impossible d'évaluer les mérites qui émanent de ce soûtra d'Insondable Vie :

Om namo bhagawaté aparamita ayour gyana sou-vïnish-tchita tédjo-radjaya tathagataya arhaté samyak-sambouddhaya tadyatha om pounya pounya mahapounya aparamita pounya aparamita pounya gyana sambharopa tchita om sarva sanskara parishouddha dharmaté gagana samoudgaté swabhava-vishouddhé maha-naya pariwaré soha.

De même, s'il reste possible d'évaluer les mérites produits par l'aumône d'un mont Meru de matières précieuses, il est tout à fait impossible d'évaluer les mérites qui émanent de ce soûtra d'Insondable Vie :

Om namo bhagawaté aparamita ayour gyana sou-vïnish-tchita tédjo-radjaya tathagataya arhaté samyak-sambouddhaya tadyatha om pounya pounya mahapounya aparamita pounya aparamita pounya gyana sambharopa tchita om sarva sanskara parishouddha dharmaté gagana samoudgaté swabhava-vishouddhé maha-naya pariwaré soha.

Et encore, s'il reste possible de compter une à une les gouttes d'eau qui composent les quatre grands océans, il est tout à fait impossible d'évaluer les mérites qui émanent de ce soûtra d'Insondable Vie :

Om namo bhagawaté aparamita ayour gyana sou-vïnish-tchita tédjo-radjaya tathagataya arhaté samyak-sambouddhaya tadyatha om pounya pounya mahapounya aparamita pounya aparamita pounya gyana sambharopa tchita om sarva sanskara parishouddha dharmaté gagana samoudgaté swabhava-vishouddhé maha-naya pariwaré soha.

Qui fera offrande avec respect à celui qui recopie ou fait recopier ce soûtra d'Insondable Vie rendra par la même hommage à tous les ainsi-allés de tous les champs de bouddha de tous les espaces :

Om namo bhagawaté aparamita ayour gyana sou-vïnish-tchita tédjo-radjaya tathagataya arhaté samyak-sambouddhaya tadyatha om pounya pounya mahapounya aparamita pounya aparamita pounya gyana sambharopa tchita om sarva sanskara parishouddha dharmaté gagana samoudgaté swabhava-vishouddhé maha-naya pariwaré soha.

La force de sa générosité fait du Bouddha un être réellement supérieur :
Le lion des hommes a réalisé la force de la générosité.
Lorsqu'il entrera dans la ville des objets de sa compassion,
La force de sa générosité résonnera de toute part.

La force de sa discipline fait du Bouddha un être réellement supérieur :
Le lion des hommes a réalisé la force de la discipline.
Lorsqu'il entrera dans la ville des objets de sa compassion,
La force de sa discipline résonnera de toute part.

La force de sa patience fait du Bouddha un être réellement supérieur :
Le lion des hommes a réalisé la force de la patience.
Lorsqu'il entrera dans la ville des objets de sa compassion,
La force de sa patience résonnera de toute part.

La force de sa persévérance fait du Bouddha un être réellement supérieur :
Le lion des hommes a réalisé la force de la persévérance.
Lorsqu'il entrera dans la ville des objets de sa compassion,
La force de sa persévérance résonnera de toute part.

La force de sa concentration fait du Bouddha un être réellement supérieur :
Le lion des hommes a réalisé la force de la concentration.
Lorsqu'il entrera dans la ville des objets de sa compassion,
La force de sa concentration résonnera de toute part.

La force de sa sagesse fait du Bouddha un être réellement supérieur :
Le lion des hommes a réalisé la force de la sagesse.
Lorsqu'il entrera dans la ville des objets de sa compassion,
La force de sa sagesse résonnera de toute part.

Om namo bhagawaté aparamita ayour gyana sou-vïnish-tchita tédjo-radjaya tathagataya arhaté samyak-sambouddhaya tadyatha om pounya pounya mahapounya aparamita pounya aparamita pounya gyana sambharopa tchita om sarva sanskara parishouddha dharmaté gagana samoudgaté swabhava-vishouddhé maha-naya pariwaré soha.

C'est avec joie que le Bienheureux prononça ces paroles. Alors Mañjushrî Kumârabhûta, l'assemblée de toutes les congrégations, les dieux, les hommes, les demi-dieux et les mange-parfums de ce monde se réjouirent en chantant la louange des paroles du Bienheureux.

Ici s'achève le soûtra du Grand Véhicule intitulé Sublime Insondables Vie et Sagesse.